Accompagnement au maintien dans l’emploi

Concevoir un dispositif de veille et d’accompagnement et prévenir les inaptitudes

Principe

Un accompagnement sur-mesure pour développer un dispositif d’appui au maintien dans l’emploi des salariés en risque d’inaptitude.

Z

Prérequis

Valider le principe de l’intervention avec l’ensemble des parties prenantes.

Quels enjeux ?

En France, les licenciements pour inaptitude ont plus que doublé en 10 ans. Pourtant, les pratiques d’accompagnement des salariés en situation de restriction restent peu développées.

Aujourd’hui, l’enjeu et de co-construire des dispositifs de veille et d’accompagnement permettant d’orienter les salariés le plus précocément possible vers les dispositifs adéquats et de leur proposer un accompagnement multidisciplinaire de qualité pour prévenir les inaptitudes.

Quels objectifs ?
  • S’accorder sur les situations relevant de la veille sociale et du maintien dans l’emploi (situations de handicap, restructions, retours d’arrêts longue durée, etc.)
  • Structurer un processus de veille sociale et de maintien dans l’emploi
  • Co-construire la boîte à outils du processus
  • Définir le fonctionnement de la cellule veille sociale et maintien dans l’emploi
  • Co-construire les outils de communication et de sensibilisation des salariés et du management
Etapes et déroulement

L’accompagnement est pensé pour accompagner dans un cadre pluridisciplinaire les acteurs RH et SST, les représentants du CSE et les représentants du management.

Etapes clés de l’accompagnement :

  • Journée de formation préalable aux incontournables de la veille sociale et du maintien dans l’emploi pour partager un cadre conceptuel commun (cadre légal, dispositifs, données de santé au travail, etc.)
  • Validation du cadre de l’intervention et association des acteurs clés
  • Analyse des enjeux et des indicateurs et arrêt des situations relevant du champ du dispositif
  • Co-construction des processus de veille, de saisi et d’accompagnement
  • Formalisation du cadre déontologique du processus
  • Formalisation du rôle et des limites de chaque acteur et des routines de travail interdisciplinaire
  • Identification et mobilisation des appuis techniques et financiers
  • Lancement du dispositif et co-construction d’une campagne de communication interne

[wpsr_share_icons template=1]

maintien à l'emploi

intervenant.e

Consultant.e expert.e de la veille sociale, du maintien dans l’emploi et de la prévention des inaptitudes

durée

4 à 6 jours d’accompagnement sur site, en fonction du périmètre et de la structure de l’organisation

Contactez-nous pour en savoir plus sur cette démarche !

7 + 12 =

Découvrez aussi …

Les formations sur cette thématique

Existe-t-il des cultures d’entreprise propices aux violences sexistes et sexuelles ?

Depuis la vague #meetoo, la scène médiatique met régulièrement en lumière des affaires de violences sexistes et sexuelles au travail. Cinéma, jeux vidéo, recherche, édition, politique : les exemples sont nombreux et aucun environnement professionnel ne semble épargné.

Ces différentes affaires rappellent qu’avant d’être une question de milieu, les violences sexistes et sexuelles sont un fait de société dont il est nécessaire de souligner le caractère systémique.

Connecter QVT et transition écologique

[EDITORIAL] Du 20 au 24 juin 2022 se tiendra la Semaine la qualité de vie au travail pour laquelle l’ANACT a choisi le thème « la quête de sens au travail ». Un sujet d’autant plus crucial à l’heure des évolutions technologiques et organisationnelles. Mais la recherche de sens ne passe-t-elle pas par un questionnement sur l’impact social et environnemental de nos organisations ? C’est en tout cas ce que l’on croit chez AD Conseil mais c’est également l’avis partagé par le collectif Pour un Réveil Ecologique qui sera notre partenaire de cette semaine pour ainsi connecter QVT et transition écologique.

SEEPH 2021 Webinaire – Mettre le handicap en mots

Parler du handicap au travail reste complexe : les situations de handicap en milieu de travail ordinaire sont souvent complexes. Les mots manquent souvent, tant à la personne en situation de handicap qu’à son entourage, pour expliciter clairement les incidences de l’état de santé sur le travail et créer un dialogue constructif autour des solutions de compensation.

Il est par conséquent essentiel de redéfinir le cadre du dialogue sur le handicap au travail pour que chacun.e puisse se saisir du sujet sans crainte. C’est ainsi que les représentations et les pratiques pourront évoluer.

Sens au travail : ce que révèle le boom des néo-artisans

Dans un contexte d’explosion du secteur tertiaire, les « bullshit jobs » fleurissent dans les organisations. Ce sont tous ces emplois qui paraissent d’autant plus inutiles et dérisoires qu’ils sont bien rémunérés. À cela s’ajoute l’impression d’évoluer dans une nébuleuse virtuelle où il devient de plus en plus difficile de voir le fruit de son propre travail. Face à cette prolifération des « jobs à la con », on assiste actuellement à ce que le journaliste Jean-Laurent Cassely appelle la « révolte des premiers de la classe », c’est-à-dire à un mouvement d’exode de jeunes diplômés qui quittent les grandes entreprises du tertiaire pour devenir artisans, autoentrepreneurs, bénévoles dans des organisations non gouvernementales (ONG), etc. Le retour au travail des mains, la modestie de l’impact et le désir d’un contact avec la « chair du monde » forment alors le credo de cette nouvelle élite. Dès lors, en quoi cette reconquête de l’atelier va-t-elle au-delà d’un simple phénomène de mode ?

Les articles sur cette thématique

REPLAY WEBINAIRE – Qu’est ce que la dignité au travail en 2021 ?

Pour la SQVT 2021, nous avons eu le plaisir de recevoir Thibaud Brière, Philosophe des organisations, Nicolas Beltou, Docteur en psychologie et Joseph Lahiani, psychologue du travail.

Déficiences psychiques au travail : l’éternel tabou

Les troubles psychiques sont aujourd’hui la première cause de handicap au travail. Pourtant, ils demeurent étrangement délaissés dans les discours institutionnels et les politiques d’employeurs. La maladie psychique fait encore peur et les pratiques d’intégration et de maintien dans l’emploi des personnes souffrant de troubles psychiques restent balbutiantes.

Quelles politiques publiques pour mieux prévenir les TMS ? Retour sur une expérience européenne

Les troubles musculosquelettiques demeurent un enjeu majeur de santé au travail en France et en Europe. De nombreuses initiatives se succèdent depuis des années pour tenter d’y remédier, avec un impact discutable. La publication par l’Agence Européenne pour le sécurité et la Santé au Travail (EU-OSHA) d’une méta-étude sur les politiques de prévention des TMS dans l’espace de travail européen permet de questionner ces actions et d’identifier les pratiques les plus pertinentes.

Structurer, déployer et suivre un plan d’amélioration de la QVT

De nombreuses organisations du travail font face à l’essoufflement de leurs démarches d’amélioration de la QVT passée la phase d’état des lieux. Cette difficulté interroge la façon dont sont élaborés, structurés et déployés les plans d’amélioration de la qualité de vie au travail. Cet article traite de ces écueils et propose des pistes concrètes pour les dépasser.

D’autres accompagnements ciblés

Existe-t-il des cultures d’entreprise propices aux violences sexistes et sexuelles ?

Depuis la vague #meetoo, la scène médiatique met régulièrement en lumière des affaires de violences sexistes et sexuelles au travail. Cinéma, jeux vidéo, recherche, édition, politique : les exemples sont nombreux et aucun environnement professionnel ne semble épargné.

Ces différentes affaires rappellent qu’avant d’être une question de milieu, les violences sexistes et sexuelles sont un fait de société dont il est nécessaire de souligner le caractère systémique.

Gouvernance et modèle économique : en finir avec les tabous de la QVCT

Dans cet article, nous revenons sur les racines de cette prédominance financière et questionnons l’autocensure des professionnels de la santé et de la QVT face aux choix économiques. Nous partagerons enfin les opportunités qu’offrent les récentes transformations du travail pour dépasser ces dogmes et libérer le champ de la QVT des degrés de liberté prédéterminés par les choix financiers.

Du burn-out psychologique au burn-out global : introduction à la pensée de Pascal Chabot

Ce que le travail signifie et ce qu’il fait aux individus sont étroitement liés aux représentations collectives et aux structures sociales qui l’encadrent. Lorsque nous réfléchissons à la qualité de vie au travail, il importe donc d’accorder de l’attention au contexte global qui façonne notre rapport au travail. C’est ce que nous faisons dans cet article qui se penche sur le cas du burn-out, au travers de la perspective du philosophe Pascal Chabot

Semaine de la QVT : et si nous reparlions de dignité au travail ?

Elle arrive à grands pas : comme chaque année depuis 18 printemps, l’agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (ANACT) lance la semaine pour la qualité de vie au travail. Cette édition 2021 se tiendra du 14 au 18 juin. C’est l’occasion pour une partie du monde du travail de partager des « bonnes pratiques » pour améliorer la QVT, sur des sujets pour le moins consensuels.

Pour cette édition de la SQVT, l’ANACT a choisi le thème « travailler ensemble » parce qu’« après plus d’un an de crise sanitaire, on n’a jamais eu autant besoin de s’appuyer sur des coopérations solides, d’échanger collectivement sur le travail et d’organiser l’activité de façon efficace ». Ce choix peut légitimement interpeller. Certes, la crise sanitaire a questionné les collaborations. Mais elle a aussi mis sous tension, isolé, confronté des collectifs de travail à des situations d’exception, et précipité des individus et des organisations dans l’incertitude et la précarité. Encore une fois, les plus fragiles – éphémères travailleurs essentiels – en ont pâti et continuent d’en subir les conséquences. Aujourd’hui, force est de constater que le « travailler ensemble » tend à devenir un luxe pour celles et ceux qui ont la latitude de plus en plus rare de questionner et de remodeler leur travail.

Redonnons sens à la qualité de vie au travail

Pour la deuxième année consécutive, la semaine de la qualité de vie au travail est marquée du sceau de la crise sanitaire et de ses conséquences inédites sur les individus et les organisations. Il y a un an, nous rendions hommage aux travailleurs « essentiels » qui ont permis la continuité des activités de base en continuant à travailler dans des conditions sanitaires dangereuses. Aujourd’hui, force est de constater que l’opinion s’en désintéresse. Le débat sur les conditions de travail s’est recentré sur des sujets consensuels et, disons-le, souvent convenus.

Contact Popup Solutions

Semaine de la QVT 2023 - Webinaire

Changer de regard sur le management :

De la méritocratie à la coopération

Share This