Accompagnement au maintien dans l’emploi

Concevoir un dispositif de veille et d’accompagnement et prévenir les inaptitudes

Principe

Un accompagnement sur-mesure pour développer un dispositif d’appui au maintien dans l’emploi des salariés en risque d’inaptitude.

Z

Prérequis

Valider le principe de l’intervention avec l’ensemble des parties prenantes.

Quels enjeux ?

En France, les licenciements pour inaptitude ont plus que doublé en 10 ans. Pourtant, les pratiques d’accompagnement des salariés en situation de restriction restent peu développées.

Aujourd’hui, l’enjeu et de co-construire des dispositifs de veille et d’accompagnement permettant d’orienter les salariés le plus précocément possible vers les dispositifs adéquats et de leur proposer un accompagnement multidisciplinaire de qualité pour prévenir les inaptitudes.

Quels objectifs ?
  • S’accorder sur les situations relevant de la veille sociale et du maintien dans l’emploi (situations de handicap, restructions, retours d’arrêts longue durée, etc.)
  • Structurer un processus de veille sociale et de maintien dans l’emploi
  • Co-construire la boîte à outils du processus
  • Définir le fonctionnement de la cellule veille sociale et maintien dans l’emploi
  • Co-construire les outils de communication et de sensibilisation des salariés et du management
Etapes et déroulement

L’accompagnement est pensé pour accompagner dans un cadre pluridisciplinaire les acteurs RH et SST, les représentants du CSE et les représentants du management.

Etapes clés de l’accompagnement :

  • Journée de formation préalable aux incontournables de la veille sociale et du maintien dans l’emploi pour partager un cadre conceptuel commun (cadre légal, dispositifs, données de santé au travail, etc.)
  • Validation du cadre de l’intervention et association des acteurs clés
  • Analyse des enjeux et des indicateurs et arrêt des situations relevant du champ du dispositif
  • Co-construction des processus de veille, de saisi et d’accompagnement
  • Formalisation du cadre déontologique du processus
  • Formalisation du rôle et des limites de chaque acteur et des routines de travail interdisciplinaire
  • Identification et mobilisation des appuis techniques et financiers
  • Lancement du dispositif et co-construction d’une campagne de communication interne
maintien à l'emploi

intervenant.e

Consultant.e expert.e de la veille sociale, du maintien dans l’emploi et de la prévention des inaptitudes

durée

4 à 6 jours d’accompagnement sur site, en fonction du périmètre et de la structure de l’organisation

Contactez-nous pour en savoir plus sur cette démarche !

5 + 4 =

Découvrez aussi …

Les articles sur cette thématique

Les effets contre-intuitifs des ressources du travail : introduction au Vitamin Model

Nous avions partagé avec vous en 2018 un article sur les effets contre-intuitifs de l’autonomie au travail sur le bien-être. Précisément, nous rapportions que si cette ressource du travail, consensuellement perçue comme positive, est associée à une réduction du mal-être lorsqu’elle existe de manière modérée, elle entraîne étonnamment une augmentation de ce mal-être lorsqu’elle dépasse un certain seul d’intensité. L’adage « il ne faut pas abuser des bonnes choses », pour citer André Frossard, prend ici tout son sens.

D’autres facteurs considérés comme des ressources peuvent entraîner des effets pervers. Aujourd’hui, nous vous proposons de les découvrir à travers une théorie spécifique : le Vitamin Model.

Le capital psychologique : une ressource essentielle des salariés pour faire face à la crise

En cette semaine de la QVT « 1eres leçons d’une crise », nous avons choisi de vous présenter les ressources psychologiques essentielles à cultiver chez les salariés pour leur permettre de faire face à l’adversité en période de crise telle que la pandémie du COVID-19 et du confinement : le capital psychologique.