Gérer les addictions au travail

Accompagnement au développement de dispositifs de veille, de prévention des addictions et d’accompagnement des individus et des collectifs

Principe

Un accompagnement sur-mesure pour mettre en oeuvre un dispositif de prévention adapté à votre contexte

Z

Prérequis

Créer un consensus paritaire autour de la démarche

Quels enjeux ?

Les comportements addictifs au travail restent difficiles à appréhender et à gérer. Pourtant, ils sont à l’origine de nombreux effets pervers (accidents, inaptitudes, tensions collectives, absentéisme, etc.).

Une approche systémique de la question des addictions au travail permet de mettre en oeuvre un dispositif global donnant des marges de manoeuvre tant sur le plan curatif que préventif.

Quels objectifs ?

  • Formaliser les principes et le cadre d’intervention de l’employeur
  • Structurer un processus pour gérer et accompagner les situations d’addictions au travail
  • Formaliser le rôle et les limites de chaque acteur
  • Co-construire la boîte à outils du processus
  • Communiquer et sensibiliser l’encadrement et les équipes aux addictions au travail

Etapes de l’accompagnement

  • Formation obligatoire d’une journée des pilotes de la démarche afin de maîtriser un socle commun de connaissance sur la prévention des addictions au travail
  • Atelier de co-construction du dispositif de veille, d’orientation et d’accompagnement
  • Formalisation des outils : procédures, fiches réflexes, outils de remontée d’information, etc.
  • Formalisation du cadre éthique et déontologique du dispositif
  • Formalisation du rôle et des limites de chaque acteur interne
  • Identification des relais internes et externes (appuis techniques et financiers)
  • Co-construction d’outils de sensibilisation à destination des salariés et du management

L’accompagnement peut être complété par des temps d’information et de sensibilisation à destination des salariés et de l’encadrement.

 

Addictions au travail

intervenant.e

Consultant.e expert.e de la veille sociale, du maintien dans l’emploi et de la prévention des addictions au travail.

durée

3 à 5 journées d’accompagnement en fonction du périmètre de l’intervention et des acteurs associés.

Contactez-nous pour en savoir plus sur cette démarche !

9 + 13 =

Découvrez aussi …

Les articles sur cette thématique

Quand les soignants n’arrivent plus à soigner : comprendre la fatigue compassionnelle

La pandémie de COVID-19 met à rude épreuve nos professionnels de santé. Le nombre d’hospitalisations et d’admissions en réanimation est en augmentation et entraîne une intensification de la charge et du rythme de travail sans précédent alors que les effectifs eux stagnent voire déclinent. Ce sont des facteurs de risque régulièrement mis en avant par les médias.
Un autre l’est moins, en revanche : celui de l’exposition soutenue et continue à des formes graves de la COVID-19 et à la souffrance des patients qui incarne un facteur supplémentaire d’épuisement qualifié de « fatigue compassionnelle ».
Alors qu’est-ce que la fatigue compassionnelle ? Comment apparaît-elle ? Quels sont ses effets ? Et que faire concrètement pour la prévenir ?